Skip to content

Le chanvre, une solution verte pour isoler

10 mars 2012

Des recherches montrent les avantages du chanvre en isolation

Une équipe de chercheurs a démontré que le chanvre pourrait être plus utilisé pour aider à isoler les bâtiments et pour réduire les émissions des gaz à effets de serre. Le chanvre est connu pour être écologique, pour être très favorable à l’environnement car il exige peu de pesticides et aucun désherbanet, et pour être l’une des biomasses avec la croissance la plus rapide. Cette même équipe de chercheurs a aussi prouvé que le chanvre est parfaitement adapté pour la construction grâce à ses propriétés naturelles. Il permet d’améliorer l’efficacité énergétique d’une manière naturelle.

Les chercheurs ont évalué les impacts environnementaux des méthodes traditionnelles d’isolation des murs des maisons et rechercher des solutions alternatives. Ils pensent que l’amélioration de l’efficacité énergétique du parc des logements en Europe est cruciale en raison du changement climatique.

C’est une priorité urgente pour les gouvernements européens et le secteur de la construction. Environ 30% des émissions des gaz à effets de serre viennent du secteur domestique (56% de celles-ci viennent du chauffage), améliorer l’isolation et l’efficacité énergétique des maisons fait donc partie du long chemin vers la réduction de notre impact sur l’environnement.

Il est important d’adapter le parc de logements existant, car des calculs démontrent que les maisons rénovées avec une isolation en chanvre pourraient économiser jusqu’à 15 fois plus de CO2 plutôt qu’en les démolissant et les reconstruisant.

Cependant, même si la rénovation est l’option la plus verte, les matières employées pour rénover les bâtiments sont fréquemment associées à un taux élevé de CO2 et sont nuisibles pour l’environnement. Comme les chercheurs disent: «la fabrication des matériaux de construction tend à avoir besoin d’un apport élevé en énergie, comporte des procédés toxiques et créent des déchets toxiques».

Une grande partie des habitations en France nécessite des rénovations afin d’améliorer leur efficacité thermique et leur capacité à contrôler l’humidité. Des investigations ont été menées dans ce sens pour essayer des solutions écologiques qui pourraient de manière significative diminuer le coût en CO2 des projets de rénovation.

Le chanvre offre des propriétés plus vertes pour l’isolation et pour réduire les émissions de CO2

Le chanvre est considéré comme ayant un potentiel particulier, par sa capacité à emprisonner une grande quantité de CO2, à améliorer la biodiversité, à améliorer la qualité du sol, à bien se développer sans engrais, sans herbicides, ou sans pesticides, et sa capacité à être composté facilement à la fin de sa vie.

Une comparaison de deux méthodes d’isolation des murs des maisons a été effectuée par des chercheurs. Une première sur des cloisons sèches, utilisant une méthode traditionnelle, et une seconde en utilisant un isolant à base de chanvre.

Cette recherche est la première étude comparant directement ces deux méthodes dans des conditions réelles. Elles ont été effectuées sur plus de 18 mois dans une vieille maison avec un toit en ardoise.

La recherche a pris en compte les performances et les impacts des deux techniques, ainsi que les prévisions futures avec l’utilisation de contrôle par ordinateur.

L’étude a confirmé que les cloisons sèches sont à base de matériaux non respectueux de l’environnement et causent une accumulation de la condensation et de l’humidité dans les murs, provoquant des dommages par la moisissure et par le gel. Elle a aussi démontrée que les isolants en chanvre sont efficaces, qu’ils assèchent la paroi externe et contrôlent très bien l’humidité.

Le chanvre semble prêt à être reconnu en tant que solution alternative efficace, à faible teneur en CO2, et comme solution écologique pour la rénovation des maisons. La recherche sur l’utilisation du chanvre continue, son potentiel semble sans limite.

Plutôt que d’utiliser des matériaux avec un coût environnemental à long terme, l’utilisation de matériaux comme le chanvre, qui a la capacité d’emprisonner le CO2, peuvent nous permettre de compenser les émissions d’autres secteurs. Peut-être est-il temps de considérer une étape plus avancée que le « Zéro émission » à la maison: la maison en chanvre absorbant le CO2.

One Comment
  1. C’est en effet un très bon isolant et cette étude le prouve encore une fois. Ecologique et économique le chanvre a décidément tout pour plaire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :