Skip to content

Le chanvre peut aider à résoudre les problèmes alimentaires de l’explosion démographique.

17 juillet 2012

Les préoccupations actuelles sur la croissance rapide de la population mondiale sont importantes. Si on pense à comment nourrir une population en constante croissance, un véritable changement de notre vision du Monde est nécessaire.  Nous devons plutôt nous orienter vers un régime alimentaire basé plus sur les plantes. Les sources de protéines végétales sont plus saines, moins chères et plus écologiques.

Prenons en considération le régime européen typique. La protéine animale est l’aliment de base de la plupart des régimes alimentaires, ce qui induit que beaucoup de gens mangent de la viande plus que ce qui est recommandé. Les régimes riches en viandes, surtout en viande rouge, contiennent beaucoup de graisses saturées et de cholestérol. Manger trop de protéines animales a été associé par des études à des taux élevés des maladies cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, obésité et diabète.

Un régime équilibré à base de plantes est riche en nutriments tel que les protéines, les fibres, les minéraux et les bons gras. Les plantes comme le quinoa ou le chanvre  contiennent les huit acides aminés essentiels, ce qui en fait d’excellentes sources de protéines. Les plantes riches en protéines végétales comme le chanvre contiennent aussi d’autres minéraux et acides gras sains. Grâce à leur richesse, elles laissent aux personnes qui les consomment une sensation de plénitude et de satiété alimentaire.

Les régimes à base de graines et de plantes sont aussi plus économiques. Le bœuf haché est surement la viande la moins chère.  Le cout moyen d’une portion de bœuf (taille recommandée pour 1 repas) est plus élevé qu’une portion de la plupart des sources végétales en protéines telle que le chanvre ou le soja. Les protéines animales sont plus chères. La raison est simple, c’est dû au coût des céréales pour nourrir les animaux, au coût de transformation de la viande et aux coûts de transport. En moyenne, cinq à sept kilos de céréales est nécessaire pour produire un kilo de bœuf.

On estime que 70 à 80%  des terres agricoles sont utilisés pour la production animale. Si nous utilisions la moitié de ces terres pour cultiver des  plantes comme le chanvre, nous pourrions augmenter les rendements, nourrir plus de personnes, et réduire les distances de transport.

Le chanvre est l’un des aliments les plus polyvalents du monde. Pour les produits alimentaires, seule la graine du chanvre est utilisée. Le reste de la plante (la tige et les fibres) est utilisé pour les tissus naturels, pour la construction ou pour le papier. Ainsi, la culture du chanvre produit une large variété de produits pour supporter notre population croissante.

2 commentaires
  1. Le régime alimentaire est une chose (qu’il faut bien évidemment faire évoluer dans un sens végétarien), mais la variable « nombre » importe tout autant : voir ce que propose l’association « Démographie Responsable ».

    • C’est vrai que la démographie contrôlée que vous prônez est un sujet sur lequel nous devons tous réfléchir. Le titre de cet article est volontairement un peu exagéré pour permettre de toucher les consciences. Si nous commencions par mieux contrôler l’agriculture mondiale, ça permettrait déjà de réduire la faim dans le Monde, et le chanvre peut y aider.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :