Skip to content

La comparaison entre le chanvre et le soja

28 juillet 2012

Pourquoi choisir des aliments bios à base de graines de chanvre plutôt qu’au soja ?

Le vieil adage «on est ce que l’on mange» est bon à suivre. Aujourd’hui, de plus en plus de gens font des choix diététiques sains, non seulement pour leur propre santé, mais également pour la santé de la Terre.

La graine de chanvre est connue par les chercheurs et les médecins pour être l’une des sources alimentaire les plus nutritives de la planète. Sa teneur en protéine de 33% est bien équilibrée, facilement digestible, et également riche en fer, zinc, magnésium, vitamines B et E, en oméga 3, et en acides gamma-linolénique. Un rapport du gouvernement indique que la protéine de chanvre a une teneur de 66% en protéine de haute qualité édestine – le pourcentage le plus élevé de n’importe quelle origine végétale. Le chanvre a aussi un rapport idéal de 3 pour 1 entre oméga 6 et oméga 3.

Il n’est pas surprenant que le secteur de l’alimentation au chanvre soit en plein boom! Regardez dans les allées des magasins bios ou spécialisés et vous pourrez maintenant trouver de l’huile, des graines, de la protéine, des barres, du pain, du beurre, du lait… et même de la glace au chanvre!

L’origine des aliments au chanvre

Il y a plus de 6.000 ans, le chanvre était cultivé en Chine à partir d’une plante sauvage qui poussait en Asie centrale. Les Chinois ont reconnu la valeur nutritive des graines de chanvre, et l’ont utilisé comme une source d’alimentation longtemps avant qu’ils aient consommé le soja. Il y a environ 1.000 ans, le chanvre a voyagé jusqu’en Europe, où une des manières les plus populaires pour les paysans d’utiliser la plante était de faire le beurre de chanvre en broyant les savoureuses graines.

Préoccupations concernant la santé et l’environnement pour les aliments au soja

Les aliments au soja sont vraiment à l’opposé des aliments au chanvre. Depuis les années 70, l’industrie de l’alimentation au soja a dépensé des centaines de millions d’euros pour convaincre le public des soi-disant bénéfices pour la santé du soja. En conséquence, le régime européen moyen inclut environ 10% de soja (dans les sauces, les margarines, les huiles de cuisson, les milkshakes, les desserts, etc.). Cependant, tandis que les médias traditionnels ont longtemps favorisé le soja, un nombre croissant de professionnels de la santé avertissent maintenant et invitent à y penser deux fois avant d’en consommer en grande quantité. Cela est dû aux réactions allergiques potentielles, à l’impact du soja sur la santé thyroïdienne et à l’absorption de minerai, à son mauvais rapport en gras, et à ses propriétés œstrogéniques.

Nous devrions également être préoccupés par les incidences sur l’environnement des aliments au soja. D’abord, la plupart du soja cultivé aujourd’hui est génétiquement modifié, et même le soja bio est souvent contaminé par des OGM à travers le vent ou le traitement. De plus, des produits chimiques toxiques sont appliqués sur les champs conventionnels de soja en quantités élevées, endommageant la culture et les écosystèmes.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :