Skip to content

La Capsaïcine – L’épice de la vie

16 septembre 2013

Piment et Capsaine

Introduction

La capsaïcine est l’élément chimique dans les membranes, les graines et la chair du piment qui lui donne la sensation épicée que chacun connait. Elle est typiquement mesurée avec l’échelle de Scoville qui s’étend de 0 à 16 000 000. Le piment le plus fort au monde est évalué à environ 1 400 000 unités de chaleur.

Utilisation thérapeutique, médicinale et cosmétique

Les indigènes américains utilisent la capsaïcine sous la forme du piment comme aliment et médecine depuis plus de 9 000 ans. Les Mayas étaient connus pour être les premiers à utiliser le piment  lors de batailles. Ils en brulaient pour créer des écrans de fumées, ils jetaient aussi des gourdes remplies d’un extrait de piment considérées comme les premières armes chimiques. La médecine orientale traditionnelle emploie la capsaïcine comme remède pour la  perte d’appétit, la circulation et la digestion. Aujourd’hui, elle est utilisée dans de nombreuses préparations anti-inflammatoires et analgésiques pour traiter les douleurs post-chirurgicales et l’arthrite. Elle est également employée dans les armes chimiques sous forme de spray ou arme de masse.

La capsaïcine agit sur le récepteur vanilloïde  TRPV1 en imitant chimiquement la réponse des cellules à la douleur par l’intermédiaire des canaux d’ion calcium. La chaleur physique et la capsaïcine induisent la même réponse électrochimique qui libère les ions calcium à travers les cellules neuronales du corps. Ces cellules transportent l’information de la zone du stimulus jusqu’à la base de la moelle épinière. Dans le cas de doses élevées, ceci peut causer la libération d’endorphine-β, la réponse normale du corps à la douleur qui peut produire une sensation agréable de plaisir ce qui explique pourquoi certaines personnes apprécient le piquant du piment dans leur plat.

Les propriétés de soulagement de la douleur de la capsaïcine sont dues à la sur-stimulation du récepteur vanilloïde TRPV1 du système nerveux. Le récepteur devient insensible à la douleur dû à la fatigue du récepteur et la libération massive de calcium dans les neurones environnants. Ceci peut être dangereux dans le cas d’une exposition forte ou prolongée car l’exposition au calcium peut causer une mort neuronale semblable à celle d’une brûlure.

Les dosages suggérés dans les crèmes pour une application cutanée sont (pour la capsaïcine pharmaceutique) de 0,025 à 0,25% avec une dose normale qui est d’environ 0,075%. Des doses plus élevées peuvent être sur-stimulantes et causer une sensation de brûlure, plus forte que désirée, pour les personnes sensibles. L’application est recommandée 2 à 4 fois quotidiennement. Les zones de muqueuse, oculaire ou les régions génitales ne devraient pas être mise en contact avec de la capsaïcine due à leur perméabilité et à la forte concentration de tissu nerveux.

Extraction à la pointe

Apothecanna emploie une extraction à la pointe en utilisant du CO2 à partir du Capsicum Frutescens ou piment qui est cultivé biologiquement en Inde. Apothecanna a créé une crème stimulante au chanvre qui contient une concentration thérapeutique en capsaïcanoïdes de 0,09%, plus qu’assez pour chauffer et apaiser des maux et des douleurs.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :