Skip to content

Le comeback du chanvre industriel

19 mai 2014

Champs de chanvre

Le chanvre est utilisé comme matière première pour quelque 40 000 produits. Fait étonnant, cette plante a toutefois été oubliée pendant plusieurs décennies. Ces dernières années, elle gagne heureusement du terrain, et aux Pays-Bas la société HempFlax la cultive sur plusieurs centaines d’hectares pour l’industrie. Mais qu’est-ce exactement que le chanvre et pourquoi cette plante aux multiples facettes a-t-elle été reléguée si longtemps à l’arrière-plan?

Le chanvre – comme le cannabis – appartient à la famille des Cannabaceae. Le terme chanvre a été donné aux variétés non psychotropes de cette famille qui conviennent pour la production alimentaire et toutes sortes d’applications industrielles. Les variétés utilisées pour un usage médical, ou à des fins spirituelles ou récréatives sont dénommées cannabis ou marihuana; une différence qui soit dit en passant continue de ne pas être perçue par les médias.

Qu’est-ce que le chanvre

Le chanvre est une grande plante ligneuse qui pousse sous presque tous les climats. Depuis des milliers d’années, elle est utilisée comme source de fibres, de bois et de graines et est l’une des premières plantes cultivées par l’homme. Il semblerait même que sa culture ait déjà commencé 2 800 ans avant J.-C en Asie de l’Ouest et en Asie centrale. La tige du chanvre fournit l’une des fibres naturelles les plus solides au monde et elle a donc été utilisée autrefois pour la fabrication de cordes, de filets de pêcheurs, de textile et de papier. La graine de chanvre est également appréciée dans de nombreuses applications. Sa valeur nutritive est l’une des plus hautes mesurée et sa transformation permet d’obtenir de l’huile alimentaire, de l’huile pour lampe, du savon et de la peinture.

La prohibition du chanvre

Étant donné les multiples applications de cette plante, on devrait s’attendre à la voir occuper une place de premier choix dans diverses industries. Ce n’est malheureusement pas le cas. La raison principale réside dans son interdiction promulguée en Amérique, un processus qui débuta en 1860 et fut fixé en 1937 dans la loi « Marihuana Tax Act ». L’industrie du papier connaissait à l’époque une énorme croissance et le bois était la matière première principale. Ce secteur considérait le chanvre comme un concurrent redoutable et un lobbying habile permit de le discréditer au même titre que la marihuana.

Hypocrite

La stigmatisation du cannabis s’est aussi dirigée sur le chanvre, alors que cette plante ne contient qu’une quantité minime de substances psychotropes dont l’effet n’est pas perceptible après la consommation. Il s’agissait d’une interdiction au motif erroné et en outre hypocrite. Il fut un temps où la popularité de cette plante était telle que même la déclaration d’indépendance des États-Unis a été imprimée sur du papier de chanvre. Et lorsque les États-Unis ont eu besoin de beaucoup de cordages pendant la première guerre mondiale, ils autorisèrent à nouveau sa culture.

Le chanvre aux Pays-Bas

Heureusement, le chanvre regagne lentement du terrain. Depuis 1993, la société HempFlax cultive du chanvre aux Pays-Bas. L’entreprise a été fondée par Ben Dronkers, qui, convaincu que les fibres de cette plante pouvaient améliorer le monde, a eu pour ambition d’en réintroduire la culture. « Dans le Hash Marihuana & Hemp Museum j’ai exposé les possibilités nombreuses et exceptionnelles que cette plante offre à l’homme et à son environnement, mais personne ne me croyait. Pourquoi ne la cultivait-on pas si elle offrait tant d’avantages ? Comme je n’avais moi-même aucune réponse à cette question, je me suis lancé dans la culture du chanvre en 1993. Je suis fermement convaincu que le chanvre peut sauver et sauvera le monde. C’est la seule plante qui est en mesure de le faire; le chanvre c’est l’avenir ! », selon Ben Dronkers.

HempFlax a réintroduit la culture du chanvre textile aux Pays-Bas, mais cela ne s’est pas fait sans difficulté. Il a fallu obtenir une autorisation, trouver de nouveaux débouchés et faire développer des machines pour la récolte et la transformation des plantes de chanvre. Mais ces efforts ont abouti. En 1994, HempFlax cultivait 140 hectares de chanvre, et en 2012 ce sont pas moins de 430 hectares aux Pays-Bas, 100 en Allemagne et 600 en Europe de l’Est qui ont été mis en culture à la demande de l’entreprise.

 

HempFlax 273

L’avenir

Le produit principal de HempFlax est la fibre qui est utilisée entre autres pour la fabrication de tapis et panneaux de porte pour l’industrie automobile. L’industrie textile forme un autre débouché. Le cœur ligneux, les feuilles et les graines sont en outre séparés. Les fibres de chanvre sont utilisées pour la fabrication de papier, de matériaux isolants et de litière pour animaux de compagnie. Même la poussière libérée lors du processus de transformation est recueillie et utilisée comme substrat pour les cultures végétales. Les graines servent entre autres à fabriquer de l’huile pour le cuir.

Le chanvre est en train de faire un retour triomphant et les États-Unis y participent enfin. La récente révision du Farm Bill (le code du secteur agricole aux États-Unis) prévoit en effet la culture du chanvre. Ben Dronkers a raison; le chanvre, c’est l’avenir. Et cet avenir, il a lieu maintenant.

 

Ecrit par Silent Jay

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :